Traitement de la silhouette : chirurgie ou technique non invasive ?

18 janvier 2016


L’idée de vous mettre en maillot sur la plage vous déprime ? Certains pensent que la chirurgie esthétique pourrait à la fois vous rendre la silhouette de vos rêves et un moral au beau fixe. C’est en tout cas ce qu’a révélé le 11 mars 2013 le magazine suisse en ligne, L’Hebdo. On peut y lire que le psychologue de l’Université de la Rurh à Bochum (Allemagne), Jürgen Margraf, a voulu savoir si on se sent psychologiquement mieux après une chirurgie esthétique. Résultat ? Outre une bien meilleure perception de leur beauté, les femmes opérées ont un meilleur moral et une meilleure estime d’elles. Un corps plus attrayant et un moral au beau fixe. Faut-il pour autant s’y précipiter ? Pas sûr. En tout cas les techniques non invasives ont le vent en poupe. Alternatives à la liposuccion, la lipocavitation et la cryolipolyse font appel à des appareils de haute technologie et méritent un coup de projecteur.

 

Détruire les cellules graisseuses, le rêve !

La lipocavitation brise la membrane des cellules graisseuses avec des ultrasons vibrant à une fréquence spécifique pour parvenir, justement, à détruire les graisses. Et ceci a toute son importance, car une fois émulsifiés, les résidus de graisse sont éliminés par le système lymphatique. D’où l’obligation de faire suivre chaque séance de lipocavitation d’un massage lymphatique. Et ce dans les 24 heures. En comptant une moyenne de 8 séances de lipocavitation, à raison d’une séance par semaine, suivies d’un massage lymphatique pour obtenir tous les effets du traitement, on peut dire que ce traitement s’adresse aux plus patients et aux plus disponibles.

Cela étant, il faut aussi, et surtout, se prémunir de deux pièges potentiellement liés à cette technique. Le premier piège est de se retrouver face à un appareil « bridé » pour être soft et donc, totalement inefficace. L’autre piège est de laisser détruire des cellules qui ne doivent pas l’être. Donc renseignez-vous toujours du sérieux du praticien avant de vous lancer.

 

Le froid pour terrasser la graisse localisée ?

Bien connue pour traiter la douleur, la cryothérapie peut aussi lutter contre les capitons. Et donc là soyons clair : on parle bien, une fois encore, de zones localisées et pas d’obésité ni d’excès graisseux généralisé. Alors, comment ça se passe ? La cryolipolyse va, elle aussi, détruire les adipocytes (cellules graisseuses) en les exposant au froid pendant environ 1 heure. Il faut donc supporter de rester ce temps-là à 3 à 5 °C. Puis il faut un peu de patience. Car la séance va déclencher un processus d’inflammation avant de lancer le processus phagocytaire. C’est donc au bout de 45 à 60 jours que le résultat sera visible avec, généralement, une perte de 1 cm par séance.

 

Liposculpture et lipoaspiration

Là aussi, il faut compter environ deux mois pour découvrir le résultat. Mais, à l’inverse des deux autres méthodes, il s’agit ici de chirurgie, même si les cicatrices sont quasi invisibles. Comme il s’agit d’un acte chirurgical, on peut davantage définir la perte de graisse au préalable, sans pour autant avoir une marge de manœuvre illimitée : il faut répondre à certains critères pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Ainsi, la liposculpture ou liposuccion convient à ceux et celles qui présentent un excès graisseux localisé sans relâchement cutané. Ensuite, il faut, ici aussi, de la patience et des disponibilités puisqu’il faudra porter une gaine de contention et éviter les expositions au soleil tant que vous présentez de hématomes. En revanche, pour mettre fin à une idée reçue, il est erroné de penser qu’une chirurgie ne peut pas s’envisager en été. En effet, dans nos contrées tempérées, il n’y a pas une saison plus propice que l’autre à une liposuccion.

 

Vous voilà maintenant mieux informé pour choisir la méthode qui sera la vôtre. Mais quel que soit votre choix, soyez toujours vigilant sur le choix du praticien. Renseignez-vous avant ! C’est la garantie de retrouver le moral...



Retour aux articles de blog


Merci, votre email a bien été envoyé.
Merci, votre email a bien été enregistré.